Calendrier du Sanctuaire

Aucun événement
Please update your Flash Player to view content.

Les Évêques de St-Hyacinthe - 2

Monseigneur Joseph Larocque

 

Deuxième évêque de Saint-Hyacinthe (1860 - 1866)

 

Monseigneur Joseph Larocque

Monseigneur Joseph LaRocque est natif de Chambly, le 28 août 1808. Il est le fils de Timothée-Amable LaRocque et de Marie-Angèle Paré. Il fait ses études classiques et théologiques à Saint-Hyacinthe. Le 15 mars 1835, il reçoit l'ordination presbytérale des mains de Mgr Jean-Jacques Lartigue, évêque de Montréal.

De 1835 à 1837, il oeuvre au Séminaire de Saint-Hyacinthe où il assume différentes responsabilités. Il est professeur, directeur des élèves et supérieur du Séminaire. En 1847, il est appelé à l'évêché de Montréal et nommé membre du Chapître cathédral. Il succède à Mgr Jean Charles Prince à la rédaction des Mélanges religieux. Il est également nommé directeur spirituel des Soeurs de la Providence et des Soeurs du Bon-Pasteur.

À la suite de la désignation de Mgr Jean Charles Prince comme évêque du nouveau diocèse de Saint-Hyacinthe, le 6 juillet 1852, par décision du pape Pie IX, Mgr Joseph LaRocque est élu évêque de Cydonia et nommé coadjuteur au diocèse de Montréal. Mgr LaRocque reçoit l'ordination épiscopale en l'église de Chambly, le 25 octobre de la même année. Du 13 novembre 1856 au 15 juillet 1857, en raison de la maladie qui frappe Mgr Prince, il devient administrateur du diocèse de Saint-Hyacinthe.

Après le décès de Mgr Jean Charles Prince survenu le 5 mai 1860, il est nommé comme deuxième évêque de Saint-Hyacinthe, le 22 juin 1860. L'épiscopat de Mgr Joseph LaRocque fut de courte durée, car en raison d'une santé défaillante, il dut se retirer quelques années seulement après sa nomination. Il n'a été évêque titulaire du diocèse de Saint-Hyacinthe que du 22 juin 1860 au 13 septembre 1865. Le Pape ayant accepté sa démission, il est demeuré administrateur du diocèse jusqu'à l'arrivée de son successeur, Mgr Charles LaRocque, en 1866.

Mgr Joseph LaRocque vécut encore une vingtaine d'années. Retiré au monastère du Précieux-Sang à Saint-Hyacinthe, il consacre les dernières années de sa vie à consolider la jeune communauté religieuse. Il décède le 18 novembre 1887, à l'âge de 79 ans. Son corps est inhumé dans le cimetière des Soeurs Adoratrices du Précieux-Sang, dans la ville épiscopale.